0825 02 98 02du lundi au samedi (0.18€ TTC / Min)
Paris13:05
Papeete02:05
  • Version française
  • Version Suisse
Demande de devisMon compteContactBons plans
Vous êtes ici :
Accueil > Thématiques > Reportages sous-marins > Frédéric Bassemayousse > Les épées de la mer

Les épées de la mer

Voyage plongée les espadons voiliers du Mexique

Un reportage de Frédéric Bassemayousse

Chaque année entre janvier et mars, des millions de sardines se retrouvent dans les eaux chaudes du golfe du Mexique pour leur reproduction. Lors de ces rendez-vous de nombreux prédateurs profitent de l’aubaine et s’invitent au festin. Le plus étonnant et probablement le plus énigmatique d’entre eux fait partie de la fête. Affublés d’un long nez, que dis-je, d’un cap, d’une péninsule, les espadons voiliers se constituent en guildes et font payer aux malheureuses sardines un très lourd tribut.

Espadon voilier au Mexique

Au petit matin, naviguant de conserve près de la surface, des centaines de petites sardines continuent innocemment  de se goberger de plancton. Leur instinct de préservation aurait dû être le plus fort, mais elles se sont laissées distraire par l’abondance de nourriture. Erreur fatale, les prédateurs ont attendu ce moment pour se manifester. Le bruit, l’odeur ? Comment discernent-ils la présence des retardataires frétillants ? Quoi qu’il en soit les proies sont cernées et malmenées par des assaillants qui sortent de l’obscurité et s’acharnent sur le fretin terrifié. Les loups sont dans le poulailler !

Espadon voilier au Mexique

Le loup, c’est l’espadon voilier, un des plus beaux et plus mystérieux poissons coureur d’océans.  Il a parcouru des milles mue par l’instinct qui, depuis des générations, le rassemble dans le golfe du Mexique, à quelques encablures des côtes du nord de l’état de Quintana Roo. C’est en février que le rassemblement est à son apogée, qui correspond probablement à celui des sardines. Combien sont-ils ? Personne ne s’en soucie guère. A quoi bon connaître les effectifs d’une population pêchée en « no kill » ? Car la venue de l’espadon est synonyme de profit.

Espadon voilier au Mexique

La présence de multiples navires de pêche au gros l’atteste. Venue de la très américaine Cancun, de Playa del Carmen ou affrété  à partir de Islas Mujeres, des centaines de cabines cruisers bardés de cannes à pêches tissent une toile sur l’océan. Cependant,  il est strictement interdit de ramener le trophée qui immortalisera le moment, ni de se faire photographier benoitement à ses côtés lors de l’arrivée triomphale au port ! Le poisson ira rejoindre ses congénères et se posera probablement des questions sur l’intérêt d’une telle activité ! Dans l’arène et pour une fois, les sardines sont également épargnées par les hommes. Peu pêchées, elles n’ont pas de valeur gustative pour les papilles mexicaines et peuvent s’ébattre et s’adonner aux plaisirs de la reproduction.

Espadon voilier au Mexique

Cela fait à présent dix bonnes minutes que les espadons s’acharnent sur la boule qui fond comme neige au soleil. Le scénario et la technique de chasse sont rodés et imparables. Les espadons sont au minimum cinquante pour la partie visible de l’iceberg. Une petite apnée suffit pour découvrir que le gros de la harde se cache dans la pénombre de l’eau troublée par le plancton. Combien sont –ils ? Comment s’organisent-ils ? Ont-ils un chef ? Qui donne le signal et les priorités ? Comme d’habitude, nous ne savons rien ! La seule information à peine tangible concerne sa vitesse, et j’oubliais,  les multiples façons de le déguster ! Une question me vient à l’esprit : quel est l’avantage de la vitesse dans cette agape ?

Dauphins au Mexique

Par curiosité je plonge la main parmi les sardines rescapées. Elles bougent à peine et se laissent attraper ! Elles sont sonnées, désorientées, terrorisées elles tentent en vain de se frayer un chemin vers les abysses protecteurs, mais les cerbères occupent fermement la place et repoussent les prisonniers vers la surface où certains, disparaissent happés par les airs. Car les espadons ne sont pas les seuls à profiter de l’aubaine, les frégates et les pélicans suivent le ballet et attendent ce moment propice pour picorer les imprudents montés trop prêt de l’interface. En jouant des coudes, un groupe de dauphins tachetés de l’Atlantique  se fraye un chemin parmi les espadons et font éclater la boule de sardines. Rapidement et aussi surement que les voiliers, ils chapardent à la volée les poissons devenus pour un temps solitaire. Une fois rassasiés, ils s’enfuient comme des voleurs à la tire. A présent, il faut tout recommencer. 

Espadon voilier au Mexique

Méthodiquement les espadons rassemblent les sardines comme le ferait un Border Collie pour les moutons dans un pré. Et le cycle recommence. Contrairement aux dauphins, les voiliers sont très organisés. Il y a les rabatteurs qui, nageoires dorsales baissées, occupent le terrain tout autour des poissons. Dès que ces derniers tentent de fuir, ils les prennent en chasse et  les ramène vers la surface où attendent  les matadors. En général, l’attaque s’effectue du bas vers le haut et individuellement car les espadons ne se gênent pas dans la curée. Une accélération soudaine propulse le prédateur toute voile dehors sur sa proie et, à son contact, dodeline rapidement du rostre. Ces mouvements ont pour but de blesser les poissons et il n’est pas rare que certains soient littéralement embrochés sur l’épée. Il ne faut ensuite que quelques secondes pour que la sardine ne soit gobée.

Sardine au Mexique

La technique est efficace mais fait surprenant, quelques espadons faisant partie du groupe, ne possèdent pas de rostre. Probablement coupé par un fil entortillé au moment de la pêche ou prise de guerre illicite pour ceux qui estiment que la photo n’est pas suffisante ? Toutefois ces derniers se passent aisément de cet attribut et de toutes évidences cela ne leur pose aucun problème pour se déplacer ou pour se nourrir. Ils happent les poissons avec la même voracité et la même aisance que leurs congénères ! Alors à quoi bon posséder un appendice aussi long que fragile ? Comme le dit si justement le biologiste François Sarano : « la nature se permet tout et se construit sur des erreurs. Le vivant s’adapte et s’en accommode ! »

Espadon voilier au Mexique

De la centaine de poissons il ne reste que quelques individus passés d’épée en épée comme un ballon sur la ligne des trois quarts. Lassés de jouer aux chats et à la souris, les espadons, grands seigneurs, les laisse partir vers le fond de la mer. C’est une image bien chevaleresque que je m’efforce à décrire et à croire ! Car je pense qu’il est plus facile pour les voiliers de se trouver un autre supermarché que de s’escrimer à poursuivre ce faible butin. En quelques secondes, la horde se rue vers une autre razzia laissant seule, dans le bleu de la mer, les écailles scintillantes des sardines disparues.

Frédéric Bassemayousse
Texte et photos

Les épées de la mer - Reportage de Frédéric Bassemayousse avec les espadons voiliers du Mexique
5 / 5 sur 3 vote(s)

Reportages sous-marins

Isla Mujeres - Mexique

Espadon Voilier © Frédéric BassemayousseLes épées de la mer

Un reportage de Frédéric Bassemayousse
Chaque année entre janvier et mars, des millions de sardines se retrouvent dans les eaux chaudes du golfe ...

Pélagos - Méditerranée

Cachalots en Méditerranée © Frédéric BasemayousseNaissance d’un cachalot

Un reportage de Frédéric Bassemayousse
Embarqué sur un catamaran, nous arpentons la Méditerranée dans et aux abords du sanctuaire Pélagos. Notre ...

Lanzarotes - Canaries

Requin-Ange à Lanzarote aux Canaries © Pascal KobehPuerto del Carmen, baie des anges

Un reportage de Pascal Kobeh
L’inconvénient des petites palanquées (outre notre guide, nous ne sommes que deux), est que l’autre groupe voit ...

Aliwal Shoal - Afrique du Sud

Raggies à Aliwal Shoal en Afrique du Sud © Pascal KobehLes raggies d’Aliwal Shoal

Un reportage de Pascal Kobeh
Si l’avenir appartient bien à ceux qui se lèvent tôt, alors le nôtre semble prometteur. Heureusement qu’il n’y a ...

Alaska - Etats-Unis

Plongée en Alaska © Pascal KobehLa dernière frontière

Un reportage de Pascal Kobeh
"The last Frontier", c’est le nom que l’on donne à cet état des USA. L’Alaska est en effet à part au sein des ...

Mer de Cortez - Mexique

Otarie en Mer de Cortez © Pascal KobehMer de Cortez - Mexique

Un reportage de Pascal Kobeh
L’âge aidant, quand on a pas mal roulé sa bosse aux quatre coins de notre planète mer, on devient difficile. Il ...

Grande Barrière de Corail - Australie

Pascal KobehGrande Barrière de corail - Australie

Un reportage de Pascal Kobeh
Cramponné à une vieille chambre à air en pleine mer, je regarde mes voisins à gauche à droite pour me rassurer. ...

Chrystal River - Etats-Unis

Lamantin à Crystal River © Pascal KobehUn débonnaire pépère

Un reportage de Pascal Kobeh
Même si les photos qui illustrent cet article ne le montrent pas au premier abord, le lamantin est un athlète hors ...

Palau - Micronésie

Palau © Pascal KobehPalau - Micronésie

Un reportage de Pascal Kobeh.
Souvent la question m’est posée : « Alors Palau, qu’en penses tu ? par rapport à Cocos ? ». La question est en ...

Eriyadu - Maldives

Eriyadu Island Resort - MaldivesEriyadu, un écrin fait pour l’apnée

l’île parfaite pour pratiquer l’apnée aux Maldives, je l’ai pensée, je l’ai imaginée, je l’ai rêvée. Elle était chatoyante, luxuriante, primale. la ...

Malé Sud - Maldives

Maldives © Pascal KobehLe bonheur d’une passe

Un reportage de Pascal Kobeh
Il est difficile aujourd’hui d’échapper aux messages d’alerte sur le réchauffement climatique. Même en habitant ...

Lagon de Truk - Micronésie

Les épaves du lagon de Truk © Pascal KobehDe rouille et d’os

Un reportage de Pascal Kobeh
Pour les plus anciens, qui comme moi furent les lecteurs du magazine Spirou, il y a un petit retour vers le passé, ...

Negros - Philippines

Hippocampe aux Philippines © Pascal KobehLe luxe au bout des palmes

Un reportage de Pascal Kobeh
La définition du luxe n’est pas chose aisée. Est-ce la « business » de Cathay Pacific où l’on se retrouve ...

Sultanat d’Oman

Sultanat d’Oman © Erwan AmiceVoyage au pays des mille et une nuits étoilées

Un reportage de Carole Lemaitre et Erwan Amice
Dans l’avion, je subis déjà l’envoûtement des lieux en parcourant une nouvelle fois les aventures ...

Seychelles

Seychelles © Erwan AmiceAdam et Eve, c’est toi et moi

Un reportage de Carole Lemaitre et Erwan Amice
Du bruit, des mauvaises odeurs, de l’agitation, coups de chariots, pleurs d’enfants…Nous sommes ...

Dominique

La Dominique © Erwan AmiceLa Dominique, l’île nature

Un reportage de Carole Lemaitre et Erwan Amice
Le bateau qui nous emmène en Dominique, île située entre la Guadeloupe et la Martinique, emporte ...

Espiritu Santo - Vanuatu

Etrave du SS Président Coolidge à -20 m © Claude Rives - MerimagesSS Président Coolidge : le géant englouti

Un reportage de Claude Rives
Le 26 octobre 1942, le plus grand et le plus perfectionné des navires de commerce construit aux Etats-Unis, coule à ...

.

@@right_legende@@Rencontres

Les rencontres sous-marines sont bien souvent le but de votre voyage plongée. Un grand nombre de plongeurs décident de leur destination en fonction des espèces sous-marines. Quelques espèces emblématiques fascinent le plongeur ou le ...

.

@@right_legende@@Ou et Quand plonger ?

Où et quand plonger ? Voilà une question qu’il est bien de se poser au moment de préparer un voyage de plongée. Il est important de s’assurer que vous avez choisi la bonne saison pour la plongée. Quand on dit où et quand plonger, on fait référence ...

.

@@right_legende@@Bons plans

Vous cherchez une promo, un bon plan pour partir plonger en voyage ? Nous avons recensé pour vous les hôtels et croisières qui proposent des formules de séjour pas cher, ou des offres spéciales ponctuelles.  Nous actualisons cette page de bons ...

.

@@right_legende@@Avis des plongeurs

Parce que l’avis de nos clients est important, qu’ils soient plongeurs ou non plongeurs, nous avons décidé de vous faire profiter de leur expérience. Vous trouverez donc exposé, sans censure ni correction, leurs avis et commentaires à leur retour ...